ouest canadien

  • * OUEST CANADIEN

    Du lac Winnipeg au Pacifique, le Far West du Canada, grandiose, original et frondeur.

    En traversant l’immensité de la Grande Prairie par la Transcanadienne, on attend avec impatience de voir surgir comme une terre promise la superbe barrière des Rocky Mountains, les Rocheuses, temple vivant de la nature. Le spectacle de récompense du long voyage. A l’approche de Banff, la route se déplie en montagnes russes.

    ouest canadien

     

    Jasper Park, rendez-vous des ours et des eaux vives

    Les amateurs de safaris-photos surtout attirés pas l’Afrique devraient remonter au moins dans leur vie vers l’Amérique du Nord : ils ne seraient pas déçus par les parcs naturels des Rocheuses canadiennes, en particulier le Jasper Park, vaste réserve de grizzlies et d’ours noirs. L’Athabasca prend sa source dans les glaciers. Le fleuve, en son lit majeur, traverse d’énormes dépôts de sables bitumeux.

     

    ouest canadien

    Un Far West qui n’est pas du cinéma ?

    Où commence l’Ouest canadien ? Dans le grenier à blé de la Saskatchewan ou, plus loin, avec les cow-boys des prairies de l’Alberta ? Pour le voyageur, le grand choc se produit au pied des rocheuses. C’est le départ de la traversée d’un fantastique sanctuaire naturel qui mène, entre montagne et océan, au pays encore à demi sauvage de la Colombie britannique.

     

    ouest canadien

    Aux portes de la ville, la vie est un western

    Le passager du petit train qui serpente dans le canyon de la Fraser Valley ; la famille qui prend un bain de vapeur dans les sources chaudes du parc de Banff ; le cow-boy qui rassemble son troupeau en vue des buildings de Calgary. Tous constatent que dans l’Ouest canadien la nature n’est pas domestiquée comme à Disneyland ; elle reste conforme à la mémoire des pionniers qui s’aventurèrent dans des terres encore vierges.

     

    ouest canadien

    Les enfants des premiers maîtres du monde boréal

    Des Indiens qui restent au Canada, plus de la moitié vivent dans les provinces occidentales. Leur situation est moins critique que dans l’Est, mais toujours précaire. Regroupés en associations de défense, ils essayent de faire valoir leurs revendications territoriales et participent aux fêtes traditionnelles sous le tipi familial. Les mâts-totems le long des routes sont des copies. Les originaux eux, sont exposés dans des villages musées de la côte Pacifique, tel Ksan, qui date du début du XIXe siècle.

     

    ouest canadien

    Vancouver, vitrine du bout du monde

    Sur la côte Pacifique, cette cité au charme irrésistible occupe une place à part. Ni vraiment américaine, ni purement de style britannique, elle est déjà asiatique avec sa Chinatown.

     

    ouest canadien

    Au royaume de l’or qui change de couleur

    Les rapports entre les provinces de l’Ouest et les grandes villes de l’Est évoquent l’antagonisme de sœurs jalouses. L’Alberta voudrait secouer la tutelle d’Ottawa et rabattre la morgue de Toronto. Dans ses atouts figuraient, hier, l’or jaune (le blé) et l’or noir (le pétrole), aujourd’hui miroite l’or blanc (les sports d’hiver).

     

    ouest canadien

    Avec les seigneurs des Rocheuses

    Au cœur des Rocheuses, il faut se méfier du grizzly, dont on sous-estime l’agressivité réhabiliter le loup, considéré à tort comme dangereux.

     

    ouest canadien