les corbières

  • * LES CORBIERES (mon voyage en 2008)

    LES CORBIERES, terre cathare

    Dans le midi de la France, s’éveillant dans le brouillard matinal, le village de Villerouge-Termenès paraît se dissoudre au creux des reliefs érodés des Corbières. Ce « lambeau de Massif central » situé au nord des Pyrénées-Orientales, dans le département de l’Aude, est depuis des siècles une terre de moutons et de vignobles. Ses habitants à la faconde méditerranéenne et d’une gourmandise toute rabelaisienne n’oublient pas qu’ils vivent au pays de l’ancienne hérésie cathare, au cœur d’un sanctuaire tourmenté par l’Histoire.

    les corbières

     

    Mamelons investis par des forteresses maudites

    Fiché sur son éperon rougi par l’aube, le château de Peyrepertuse est l’une des nombreuses citadelles mortes qui jalonnent le sud de la France. Au Moyen Age, les seigneurs locaux ont fortifié des bastions vertigineux que les cathares, traqués par l’Eglise, occupèrent au XIIIe siècle avant de finir sur le bûcher.

     

    les corbières

    Terroirs de vignes assaillies par les eaux

    La garrigue du glacis des Corbières a reculé devant le vignoble. Les ceps noueux composent un paysage dévolu à un nectar fruité, riche en alcool. Au sud de cette contrée où l’on inventa l’inondation des vignes pour tuer le phylloxéra, s’épanouissent les vins du Fitou bénéficiant de l’appellation d’origine contrôlée.

     

    les corbières

     

    Linceuls d’automne sur des ruines papales

    Doré et roussi par le mois d’octobre, le site d’Alet-les-Bains, dernier défilé du fleuve Aude, découvre les vestiges mélancoliques de sa cathédrale. En 1318, le pape Jean XXII avait fait de ce lieu abrité un siège épiscopal. Mais la belle abbatiale construite au XIe siècle fut ravagée en 1577 par les assauts des huguenots.

     

    les corbières

    Blancheurs de l’hiver sur la toison des montagnes

    Aux confins du plateau de Sault s’élève le pic du Minier que l’hiver rend encore plus sauvage. Les sapins qui s’accrochent à ses flancs rappellent la décision de Colbert, ministre du Roi-Soleil, qui avait obtenu contre l’avis d’une population dévolue à l’élevage que l’on transforme la région en rentable forêt d’épineux.

     

    les corbières

    L’âme de Carcassonne sauvée par ses murailles

    Capitale comtale puis suzeraine des maîtres de Toulouse. Carcassonne fut au cours de son histoire maintes fois assiégée puis menacée de démolition. En 1835, Prosper Mérimée, alors inspecteur des Monuments historiques, et l’opiniâtre architecte Viollet-le-Duc obtinrent que les remparts de la forteresse soient reconstruits.

     

    les corbières

    Une contrée perdue entre Pyrénées et Méditerranée

    Limité au sud et à l’est par les Pyrénées-Orientales et la Méditerranée, le département de l’Aude peut se circonscrire entre quatre anciennes places fortes : Carcassonne, Narbonne, Perpignan et Quillan. Ce quadrilatère couvre les Corbières, fermées à l’ouest et au nord par le sillon du Fenouillèdes. Au centre du pays, dominé par des barres rocheuses calcaires, s’étendent les coteaux de vignobles généreux. La culture de la vigne occupe un sixième de la surface totale de ce département résolument agricole, bien que l’arrachage des ceps supprime 1000 hectares d’exploitation par an.

     

    les corbières

    Folle java chez les chevaliers de la blanquette

    La ville de Limoux, qui inventa, dit-on, les bulles de son vin blanc bien avant ces messieurs de Champagne, s’attache à défendre sa fameuse blanquette qui pétille depuis le XVIe siècle.

     

    les corbières