chypre

  • * CHYPRE, OU APHRODITE SORTIT DES EAUX

    chypre

     

    Il fait chaud toute l’année à Chypre : dans la tiédeur turquoise de la mer, les sports nautiques, la baignade et le soleil sont rois. Bronzer, soit, mais pas idiot. Car l’île est riche d’un passé nourri de nombreuses civilisations.

    Le parcours de l’île se révèle un enchantement, 4.000 ans d’histoire vont défiler au rythme de vos pérégrinations. L’île fait 200 km de longueur, il est donc possible de la visiter à partir de Larnaca, Limassol ou Paphos, les trois destinations traditionnelles.

     

    L’île d’Aphrodite

    L’île fut l’enjeu de grandes civilisations : perse, grecque, égyptienne, romaine, byzantine, génoise, vénitienne, ottomane … et en garde de nombreuses traces. Les trésors architecturaux de Paphos, sur la côte ouest, figurent au patrimoine mondial de l’Unesco : nécropoles royales souterraines construites par les Egyptiens, mosaïques des villas romaines représentant des scènes de la mythologie grecque, fort ottoman …

    chypre

    La légende veut qu’Aphrodite, la déesse de l’amour, sortit de l’écume de la mer à Petra tou Romiou (près de Paphos). La plage même, avec ses cœurs formés de galets par les amoureux, les sanctuaires aux alentours et les temples, rappellent les lieux de rendez-vous de la belle déesse et de ses nombreux amants. Romantique !

     

    chypre

    Les églises …

    Chypre fut l’un des premiers lieux de christianisation. Les églises ne manquent pas : les chrétiens orthodoxes sont très pratiquants. L’île a vu passer Paul, Barnabé et même la Vierge Marie qui rendit visite à Lazare. L’ami que Jésus ressuscita des morts fut évêque de Larnaca (anciennement appelée Kition, à l’est de l’île) pendant 17 ans. L’église qui porte son nom a été construite au Ixe siècle à l’endroit de sa sépulture.

    A Paphos (à l’ouest de l’île) s’élève notamment l’église de la Chrysopolitissa (XVIe siècle), en plein milieu d’un champ de fouille. Car elle est entourée des vestiges d’une basilique paléo-chrétienne (IVe siècle), le plus grand édifice chrétien de l’époque trouvé à ce jour. A côté de l’église se dresse le « pilier de saint Paul » où l’apôtre aurait été attaché et flagellé avant la conversion du proconsul romain Sergius Paulus.

    chypre

     

    La cathédrale de Nicosie

    L’ancienne cathédrale de Nicosie est en fait une … mosquée. Depuis le roi franc Guy de Lusignan à qui Richard Cœur de Lion offrit le royaume de Chypre en 1191, elle marque le centre de la cité médiévale. Le seul vestige franc imposant dans la partie indépendante de l’île est le monumental donjon de Kolossi, à quelques km de Limassol.

     

    chypre

    Le monastère de Kykko

    Les montagnes du Troodos forment un écrin pour le magnifique monastère de Kykko. Pendant neuf siècles, il fut comblé de cadeaux par les rois, les princes, les tsars de Russie … et bien qu’il ait été ravagé par quatre incendies et pillé par les Turcs, il reste le plus beau et le plus riche monastère du monde orthodoxe. Dans son église est conservée l’une des trois icônes de la Vierge peintes de la main même de saint Luc, elle est recouverte d’un masque d’argent depuis 1576. C’est aussi au sommet du mont Kykko, par une route qui monte du monastère, que l’on peut admirer la dernière demeure de Mg Makarios III, le premier président de Chypre et ardent artisan de son indépendance.

     

    chypre