bruxelles

  • * BRUXELLES

    bruxelles

     

    L’une des quatre régions du royaume belge est une ville millénaire. Née du commerce, point de rencontre des peuples flamand et wallon, Bruxelles cultive avec art le goût de vivre et n’a pas peur des paradoxes. Capitale européenne aux prises avec un problème linguistique épineux, une forte jeunesse maghrébine, elle reste fidèle à son esprit frondeur méconnu des Français et symbolisé par son Manneken-Pis.

    bruxelles

     

    La Grand-Place est tout entière un monument, c’est le plus beau théâtre du monde

    Ancienne procession religieuse devenue profane, l’Ommegang mobilise encore les Bruxellois. Tous les ans, un soir d’été sur la Grand-Place, face à la maison du roi, les divers corps de métiers, oriflammes déployées, les cortèges des archers, arquebusiers, escrimeurs viennent saluer l’empereur Charles Quint et sa cour. Pour l’occasion, la noblesse belge reprend le rôle de ses ancêtres, le bon peuple joue le rôle de figurant devant des centaines de curieux.

     

    bruxelles

    A Laeken, les sphères de l’Atomium, construit pour l’Exposition universelle de 1958, se diluent dans les murs de verre des immeubles modernes. A deux rues de la Grand-Place, l’imposante cathédrale Saint-Michel.

     

    Tout l’exotisme d’une ville du Nord

    Point n’est besoin de traverser les océans pour goûter à tous les charmes du dépaysement. Tour à tour conviviale et mystérieuse, médiévale et futuriste, la capitale de la Belgique, solidement ancrée dans les marais du Brabant, désoriente et fascine.

    Rue Neuve, au Moyen Age, les lavandières venaient y étendre les draps de lits dans des jardins aujourd’hui disparus. Cette artère est devenue le grand centre commercial et piétonnier où se regroupent grands magasins et cinémas.

     

    bruxelles

    Chaud et froid pour une ville gourmande

    Les galeries couvertes constituent un réseau de passages protégés pleins de charme et de tentations. Celles de Saint-Hubert inaugurées en 1847, ont été les premières à offrir aux passants des promenades à l’abri des frimas. La promenade du Bruxellois le mène invariablement de ces galeries aux vitrines des pâtissiers, à moins qu’il ne préfère déguster en plein air des moules « parquées ».

     

    bruxelles

    Inspirés par Gustave Eiffel et Viollet-le-Duc

    Balat, maître de Horta, construit la coupole des serres royales de Laeken comme une cloche de fer et de verre qu’un géant aurait déposée au sol. Les architectes de l’Art nouveau tordent le fer en volutes et en arabesques de toutes sortes comme le montre la maison du peintre Saint-Cyr, construite en 1903. L’hôtel Stoclet, édifié en 1905 par le Viennois Hoffmann, signe la fin de l’Art nouveau. Tout y est massif, carré, dépouillé. Il annonce le cubisme.

     

    bruxelles

    bruxelles