* DANS L'ENCEINTE DU VERCORS

Classé station climatique dans les années 30, le plateau des Quatre Montagnes a longtemps accueilli des enfants venus se refaire une santé au bon air pur du Vercors.

vercors.jpg

Le Vercors, une forteresse ? Dès 1827, une première route carrossable relie le canton de Villard-de-Lans à Grenoble via les gorges d’Engins pour faciliter le débardage et, en 1872, une seconde route est créée entre Villard et Pont-en-royans, sur le versant ouest.

Les premiers guides touristiques mentionnent les charmes du plateau des Quatre Montagnes, partie qui désigne les communes de Villard-de-Lans, Corrençon, Lans-en-Vercors, Autrans et Méaudre. Tout autour, des montagnes qui dépassent timidement les 2000 m. d’altitude. De par son altitude moyenne de 1000 m, son air pur et sain, le plateau des Quatre Montagnes semble alors tout indiqué pour accueillir les tuberculeux. Les élus de l’époque mettent leur veto à cette menace et décident de tout miser sur l’accueil d’enfants à la santé fragile. Ce sera la grande époque des maisons d’enfants qui durera jusqu’aux années 70. Villard-de-Lans sera alors classé « station climatique ».

4 mont.jpg

En 1936, un premier téléski long de 200 m est installé au lieu-dit les Cochettes. Mais le véritable démarrage de la station date des années 50 avec l’équipement des pentes de la Cote 2000. Sur les flancs de la Grande Moucherolle, les Huillier vont dessiner le domaine skiable actuel, passant d’une seule remontée mécanique en 1951, à 25 en 2007. Comme le dit un dicton local, ici la montagne n’est pas la fille du promoteur, mais la mère du laboureur !

 

Tous les plaisirs de la neige

Dans un décor de forêts d’épicéas, de larges combes et de falaises abruptes, cette station permet de pratiquer le ski alpin, le ski de fond, le biathlon ou encore la raquette à neige.

villard.jpg

Villard-de-Lans – Corrençon fourmille de projets. L’altitude relativement modeste de  Villard et de Corrençon (1111 m) n’est plus forcément perçue comme un handicap par une clientèle familiale qui recherche avant tout la qualité de vie des deux stations-village, des pistes faciles et protégées par des forêts et aussi la possibilité de s’adonner à tous les sports d’hiver.

correncon.jpg

 

Écrire un commentaire

Optionnel