* LA POLOGNE

LA POLOGNE, au fil de la Vistule

 

L’aventure commence au port de Gdansk, sur la mer Baltique.

 

carte.jpg

Le sens de l’accueil légendaire des Polonais

A son embouchure, la Vistule n’a rien d’un fleuve paisible. De solides rafales de vent soulèvent des vagues. Il faut se hâter de se glisser sur les eaux calmes de la petite rivière Szkarpawa qui serpente au cœur d’une vaste plaine fertile, couverte de céréales blondes.

Szkarpawa.jpg

Le port de Rybina offre une étape accueillante. Accueil chaleureux d’une famille polonaise. Tout le monde se retrouve autour de la table : les pierogis, espèces de raviolis farcis de fromage blanc, de choux, de viande ou encore de myrtilles sont succulents. La vodka glacée délie rapidement la parole, malgré la barrière de la langue.

rybina.png

Nowy Dwor Gdanski, sur la Tuga, une rivière qui déroule ses eaux vertes sur une quarantaine de kilomètres. Autour du bateau, tout n’est que marqueterie de verts, entre champs cultivés et pâtures où paissent quelques vaches placides.

Chaque méandre offre une surprise pour les naturalistes en herbe : une poule d’eau qui fuit sous les roseaux, un couple de canards qui s’ébattent, un héron cendré à l’affût, un martin)pêcheur à moins que ce ne soit un milan noir qui cisaille le ciel …

Nowy Dwor Gdanski.jpg

Sur l’autre rive, s’ouvre un spectacle fantastique : l’immense château-fort de Malbork, le plus grand château en briques du monde, se pare de mille feux entre les rouges flamboyants du crépuscule et l’éclat des lampes qui illuminent ses remparts. Cet ancien siège du grand maître de l’Ordre Teutonique, plus connu sous le nom de Marienburg, est le plus grand ouvrage médiéval de ce genre en Europe.

 

Un ingénieux système

La remontée du canal Ostroda-Elblag, bordé de roseaux où niche une multitude d’oiseaux lacustres qui ne se laissent plus impressionner par le ronronnement des bateaux. Long de 82 km, ce canal affiche une dénivellation de près de 100 m. compensée par un ingénieux système de plans inclinés qui s’échelonnent sur une dizaine de km.

Ostroda-Elblag.jpg

Construit en 1860, cet ingénieux système de halage exclusivement hydraulique est un chef-d’œuvre de l’ingénierie prussienne. Autrefois, il permettait de relier les communautés locales à la Baltique, encourageant ainsi le commerce des marchandises et principalement le transport du bois. Depuis l’arrivée du chemin de fer, le canal est essentiellement dévolu au tourisme et les équipements sont adaptés pour permettre le passage de différents types de bateaux, y compris des petits voiliers.

La balade de plusieurs heures se termine sur le lac Druzno, royaume des cygnes, cormorans, poules d’eau, grues et autres aigrettes qui semblent marcher sur l’eau dans ce paradis aquatique envahi par les nénuphars et les jacinthes d’eau.

 

druzno.JPG

Écrire un commentaire

Optionnel