• * DES BARRAGES QUI EN JETTENT

    Gigantesques murailles, les barrages stockent les apports d’eau afin de répondre aux besoins vitaux des populations avoisinantes. Irrigation des terres, production d’énergie, maîtrise des crues …

     

    barrages

    Le plus haut barrage-poids

    Construit entre 1953 à 1961, on le trouve en Suisse, sur le site de la Grande-Dixence. Culminant à 285 m, il recueille les eaux de 35 glaciers valaisans, soit l’équivalent de 400 millions de m3 accumulés chaque année.

     

    barrages

    Itaipu, l’autre titan

    Œuvre conjointe du Paraguay et du Brésil (entre 1975 et 1982), le barrage d’Itaipu subvient à 90% des besoins en électricité du premier et à 19% de ceux du second. Sa masse de béton est 15 fois supérieure à celle utilisée pour le tunnel sous la Manche.

     

    barrages

    Le plus haut… de France

    Le barrage du Chevril en Savoie, dans la haute vallée de l’Isère, a été mis en service en 1952. Ses fondations lui permettent de retenir les 230 millions de m3 d’eau du lac artificiel du Chevril.

     

    barrages

    Le plus contesté

    Belo Monte, au Brésil, a acquis une notoriété internationale suite à la campagne menée contre l’édification d’un barrage sur le fleuve Xingu, l’un des principaux affluents de l’Amazone.

     

    barrages

    Le mastodonte

    Le plus grand barrage hydraulique au monde a été construit en Chine, sur le fleuve Chang Stang. Il s’agit du barrage-poids des Trois-Gorges. Mises en service en 2009, ses 32 turbines fournissent une production d’énergie équivalente à celle de 15 réacteurs nucléaires récents.

     

    barrages

    Le plus haut barrage-voûte

    Avec ses 292 mètres, le barrage de Xiaowan, en Chine sur le Mékong, détrône celui d’Inguri, en Géorgie. Son stockage d’eau est de 15 milliards de m3.

     

    barrages

    Le plus grand barrage en enrochement

    C’est celui de Tarbela, sur l’Indus, au Pakistan. Cette réalisation a nécessité 103 millions de mètres cubes de terre et de pierres. Il dispose d’une retenue d’eau de 13 milliards de m3, le tiers de celle du barrage des Trois-Gorges.

    barrages

     

    Le plus néfaste ?

    Il devrait être achevé en 2014, situé en Ethiopie, le barrage d’Omo est la cible de centaines d’ONG en raison des conséquences que sa construction aura sur la région. Toutes redoutent que le lac de retenue du barrage devienne un parfait terrain de fermentation pour le paludisme et autres maladies parasitaires

     

    barrages

  • * AUX PETITS MAUX ... LES VIEUX REMEDES

    Bon marché, à portée de main ou de jardin : faites provision de remèdes naturels pour mieux affronter l’hiver.

    Nez qui coule, mal de gorge, toux … les infections respiratoires peuvent être d’origine bactérienne et nécessiter des antibiotiques. Mais dans la plupart des cas, nous pouvons nous en passer, car ces maladies sont d’origine virale. On peut alors en soulager les symptômes avec des ingrédients « maison ».

     

    aux petits maux les vieux remèdes

    A comme angine

    Le sirop au miel épicé

    Les gargarismes

    La tisane

     

    aux petits maux les vieux remèdes

    B comme bronchite

    Le sirop

    Le grog

    L’inhalation

    La tisane

    Le bain

     

    aux petits maux les vieux remèdes

    Sinusite

    Le massage – Mélangez 20 gouttes d’huile essentielle de lavande fine avec 10 gouttes d’huile essentielle de sapin baumier dans 100 ml d’huile végétale. Massez vous les ailes et les abords du nez de haut en bas et du nez vers les joues pendant 5 minutes.

    aux petits maux les vieux remèdes

    Rhume

    L’inhalation – Préparez une tisane de basilic et respirez-en les vapeurs. Mâchez un peu de gingembre : c’est un antiseptique et un antiviral.

    Le bain décongestionnant – Mélangez 10 gouttes d’huile essentielle de térébenthine, 5 gouttes d’huile essentielle de thym dans une base pour bain et versez sous le robinet. Restez-y 5 minutes.

    aux petits maux les vieux remèdes

    Grippe

    Le grog

    Le vin chaud

    Le bain de pieds

    L’inhalation

    aux petits maux les vieux remèdes

    Extinction de voix

    Les gargarismes

    Extrayez le jus d’un céleri et faites des gargarismes. Variante avec du miel ; diluez et faites chauffer 2 cuillères à soupe de miel dans le jus d’1/2 citron et gargarisez-vous avec la moitié de la préparation très chaude. Buvez le reste.

     

    aux petits maux les vieux remèdes

  • * MEMOIRE D'UN PAYS EFFACE

    Il y a un siècle commençait en Turquie le massacre des Arméniens. De ce peuple et de cette civilisation chrétienne, il ne reste aujourd’hui en Asie mineure pratiquement que des ruines. Celles des forteresses médiévales et des églises à l’abandon. Ou, sur fond de mosquées, des champs de pierres, vestiges de villes autrefois riches et peuplées. En 1920, presque tous les rescapés ont fui.

    mémoire d'un pays effacé

     

    Le droit limité de prier discrètement

    Scène exceptionnelle en Turquie : la célébration du culte arménien, la plus vieille religion chrétienne du monde, à Diyarbakir, base de l’OTAN et foyer traditionnel de l’intégrisme musulman. L’église est, en fait, une bâtisse cachée au fond d’une cour où se réunissent encore quelques familles.

    mémoire d'un pays effacé

     

    La langue arménienne sous le regard d’Atatürk

    A Constantinople, l’actuel Istanbul, subsiste une petite communauté arménienne. Dans ses écoles, la langue ancestrale est enseignée aux enfants, l’alphabet inventé au Ve siècle comprend trente-huit lettres.

     

    mémoire d'un pays effacé

    Les vestiges rebaptisés en turc

    Près du lac de Van se dresse encore un bijou de l’architecture médiévale : l’église Sainte-Croix d’Aghtamar. Le nom a été turquisé (Akdamar) pour en faire oublier l’origine. Il en est ainsi sur les cartes et les dépliants touristiques : tous les noms évoquant l’histoire et la civilisation arméniennes ont été supprimés ou rebaptisés.

    mémoire d'un pays effacé

    Pendant plus de deux mille ans, les Arméniens ont été présents en Asie mineure. Ils ont constitué des royaumes en Anatolie orientale et en Cilicie, au bord de la Méditerranée. Seule la région située à l’intérieur des frontières soviétiques a conservé son identité.

    Khtskonk, la ville au « cinq églises ». Quatre-vingts ans plus tard, il ne reste plus que la moitié d’un des édifices. Les autres ont disparu. Ailleurs, les églises sont laissées à l’abandon, transformées en mosquées ou en granges à foin.

     

    mémoire d'un pays effacé

    Citoyens turcs, bon gré mal gré

    La majorité des Arméniens jouissent d’un niveau de vie supérieur à la moyenne. Dans le bazar, ils tiennent des commerces de luxe.

    Que reste-t-il de la présence d’un peuple et d’une civilisation qui a marqué de son empreinte la Cilicie ? Surtout des pierres, plus résistantes à l’usure du temps que les hommes. Les merveilleux châteaux médiévaux assis parfois sur des fondations romaines ou byzantines antérieures.

    Sis fut le cœur de cette Arménie cilicienne, Ayas son poumon. Mais longtemps son âme résida à Hromgla, sur les bords de l’Euphrate.

    mémoire d'un pays effacé