• * PETITE FLEUR DE MAI (poème de ma composition)

    petite fleur de mai

     

    Muguet du mois de mai, c’est le porte-bonheur

    Reflet d’un amour vrai, dévoilant son ardeur

    Offrez ce brin divin à ceux que vous aimez

    Cueilli dans le jardin ou même l’acheter.

    Clochettes immaculées, parfum doux et frais

    Par tes jolis bouquets, à la vie tu renais

    Car la beauté du printemps, par toi se réveille

    Et ton odeur bien longtemps en nous ensoleille.

    Toi petite fleur, tu apportes la douceur

    Et par ta candeur, tu illumines les cœurs

    Elégante, fière, c’est tout à ton honneur

    Tu nous es si chère, symbole du bonheur !

    petite fleur de mai

  • * AU NEPAL

    AU NEPAL, à pas de velours

     

    au népal

    Rare, timide et solitaire le léopard des neiges hante les abords du toit du monde. Dans la région la plus isolée du Népal, on a tenté de découvrir les mœurs du plus méconnu des félins.

    A 4500 m d’altitude, la grotte du mont Tillisha, ouvre sur la gorge glacée du Langu. La vallée de ce fleuve du Nord-Ouest népalais constitue le territoire où l’on trouve surtout le léopard.

     

    au népal

    La proie du seigneur terrassée par l’âge

    Haut de 90 cm et pesant en moyenne 60 kgs, le bharal ou faux mouton constitue la cible favorite du léopard. La vigilance nerveuse de cet ongulé reste sa meilleure sauvegarde face au léopard dont la fourrure se confond avec la paroi rocheuse et qui peut effectuer des sauts de 6 à 15 mètres pour fondre sur sa proie.

     

    au népal

    Le territoire sans frontière d’un fauve des crêtes

    Les yeux du léopard des neiges paraissent d’émeraude. Disséminés sur un vaste territoire qui s’étend de l’Afghanistan au Sichuan chinois et jusqu’à la frange ouest de la Mongolie, les membres de l’espèce Panthera uncia se moquent des frontières. Le relief et une prudente timidité protègent ainsi ces fauves dont on ignore le nombre.

     

    au népal

    Sur les bambous empoisonnés des braconniers

    En dépit de sa méfiance, le léopard demeure, comme la panthère, un animal facile à piéger. Les braconniers népalais fichent sur ses sentes des bambous acérés enduits d’un poison tiré de l’aconit, une plante vénéneuse. Le félin vient s’y empaler. Puis les hommes dépouillent l’animal avant de tenter de négocier sa peau.

     

    au népal

    Un athlète qui se prend pour un chat

    Des pattes et des épaules musclées font la force du fauve. Ses amples coussinets favorisent l’escalade des rochers qu’il accomplit en solitaire. Craintif, il ne consent à rencontrer ses congénères que lors de la période de rut.

     

    au népal

  • * LES GRANDS NOMS DE LA WALLONIE

    LES GRANDS NOMS QUI ONT MARQUE LA WALLONIE

     

    les grands noms de la wallonie

    Adolphe Sax, Charles de Gaulle, John Cockerill, Hergé, Haroun Tazieff, Pierre le Grand … Leur point commun ? Ils ont laissé leur empreinte sur notre territoire !

    Qu’il s’agisse de personnages historiques (souverains, seigneurs, hommes politiques …), de scientifiques, d’ecclésiastiques, d’artistes, d’architectes, etc.., tous ont séjourné, travaillé dans un lieu patrimonial ou l’ont visité.

     

    Dinant, la cité du cuivre, a vu naître Adolphe Sax il y a 198 ans. Maison natale de l’inventeur du saxophone, hôtel de Ville où trône le portrait de ce génie.

     

    les grands noms de la wallonie

    Toujours en province de Namur, le château de Bouvignes-sur-Meuse. Lors de la Première Guerre mondiale, il a abrité un hôpital de campagne. C’est là qu’a été soigné le lieutenant Charles de Gaulle blessé au pont de Dinant le 15 août 1914.

    les grands noms de la wallonie

    les grands noms de la wallonie

     

    Le château Cockerill, ancien palais d’été des princes-évêques de Liège a été cédé, en 1817, par le roi Guillaume 1er des Pays-Bas, aux frères Cockerill pour y établir le siège de leurs activités. En 1823, John, à l’origine du développement du bassin sidérurgique liégeois, en devient le seul possesseur.

    les grands noms de la wallonie

     

    Au temple protestant de Dour, classé en 1977 et l’un des seuls à posséder un coq érigé sur son clocher, souvenez-vous d’Isabelle Blume. Fille d’un pasteur protestant, elle épouse David Blume qui, en 1913, deviendra le pasteur de cette cité hennuyère. Elue député en 1936, elle milite pour l’égalité des sexes et obtient le droit de vote pour les femmes en 1948.

    les grands noms de la wallonie

     

    Davantage tenté par le monde de la BD ? Sur les traces d’Hergé à Céroux-Mousty, en Brabant wallon. Histoires, anecdotes et rencontres vous seront contées, de la place Communale de Céroux à la tour de Moriensart, en passant par la rue Hergé et la maison de campagne du créateur de Tintin et Milou.

     

    les grands noms de la wallonie

    En ce qui concerne les sciences, une exposition à Soignies retrace la carrière de Jules Bordet, prix Nobel de Médecine en 1919. Ce savant s’est distingué par ses recherches sur les phénomènes immunitaires et la découverte du microbe de la coqueluche.

     

    les grands noms de la wallonie

    Pour les amoureux d’architecture, direction l’ancienne abbaye de Gembloux. Fondée au Xe siècle, elle a été reconstruite en style néoclassique au XVIIIe siècle par Laurent-Benoît Dewez, premier architecte du gouverneur des Pays-Bas autrichiens. En 1860, elle a hébergé l’Institut supérieur agricole devenu l’actuel Gembloux Agro Bio Tech. Le grand vulcanologue Haroun Tazieff a décroché son diplôme dans cette faculté.

     

    les grands noms de la wallonie

    les grands noms de la wallonie

    Enfin, à l’occasion de la récente restauration du Pouhon Pierre le Grand, Spa célèbre la mémoire du tsar de Russie. En 1717, il vint ici rétablir sa santé ébranlée par le travail et les excès.

    les grands noms de la wallonie