Sujets divers : voyages - littérature - poésie. UN PEU DE TOUT ...

  • * AIMEZ-VOUS PRAGUE ? (mon voyage en 1996)

    Sur les rives de la Moldau, voici Prague. Plus de mille ans d’histoire, joyau de l’art baroque, capitale de la Tchéquie et d’un rêve brisé.

     

    aimez-vous prague ?

    Au pied de la statue d’un saint, le souvenir d’un martyr

    La place Wenceslas, carrefour et âme de la ville. Les trams sillonnent la nuit verte. Des grappes de jeunes se forment autour de la statue équestre du saint patron de la bohème. Pour se souvenir désormais de Jan Palach, cet étudiant de vingt ans qui, le 16 janvier 1969, six mois après le deuxième coup de Prague, s’immolait par le feu pour protester contre l’invasion des armées du Pacte de Varsovie.

     

    aimez-vous prague ?

    Une cité musée où la mort égrène les heures

    L’architecture de Prague est aussi tourmentée que l’œuvre de l’un de ses fils, l’écrivain Franz Kafka. Au fil des siècles, les styles et les influences se mêlent. L’ancien quartier des petits bourgeois est devenu celui des diplomates. Des dômes baroques jaillissent entre les toits. L’horloge de la mairie a été construite en 1490 ; les touristes s’agglutinent à ses pieds pour regarder la figurine macabre et son harpiste barbu rythmer la marche lugubre du temps.

     

    aimez-vous prague ?

    Dans les cafés, la vie déborde autant que la bière

    A l’Est aussi, on refait le monde dans les bistrots. Ils peuvent être chic et rétro. Populaires où les chopes de bière à 13° sont déposées dès l’arrivée des bavards. C’est aux terrasses ou à l’intérieur des cafés que les jeunes échangent disques pop, cassettes rock et adresses de boîtes branchées où ils pourront danser comme les jeunes de l’Ouest.

     

    aimez-vous prague ?

    Prague attire les touristes de l’Est comme de l’Ouest

    Pour aller au château, siège et symbole du pouvoir, il faut passer par le pont Charles qui est à Prague ce que la tour Eiffel est à Paris. But de promenade, ce pont piétonnier, flanqué de statues, accueille ici des touristes venus de l’Est aux vêtements surannés.

    Au cœur de la Bohème et de l’Europe, Prague fut pendant des siècles un centre politique, commercial et culturel très convoité par Slaves, Moraves ou Magyars. Au Moyen Age apparaissent la vieille ville, à l’est de la colline Hradcany et, de l’autre côté de la Moldau, le Petit Côté (Mala Strana). 1348, Charles IV fonde la ville nouvelle, au sud. 1620, la Bohême devient « propriété » de la dynastie des Habsbourg. Prague s’enrichit alors de palais baroques. Elle est traversée par la Vltava.

     

    aimez-vous prague ?

    Prague, capitale de la République tchèque

    La Révolution de velours en 1990 marque pour Prague la fin du pouvoir communiste. En 1992, le centre historique de la ville est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

    Au 1er janvier 1993, c’est tout naturellement que Prague devient la capitale de la toute nouvelle République tchèque.

     

    aimez-vous prague ?

     

     

  • * HENRI IV

    HENRI IV, vert galant abhorré avant d’être adoré

    Ambitieux, bon vivant, séducteur, Henri IV a longtemps hésité entre catholicisme et protestantisme, avant de mettre fin aux guerres de Religion en signant l’Edit de Nantes.

    Détesté de son vivant, Henri IV est aujourd’hui et depuis le XVIIIe siècle le souverain de plus populaire de l’histoire de France. Il est alors surnommé le « bon roi Henri IV ».

     

    henri iv

    « Paris vaut bien une messe »

    Né le 13 décembre 1553 au château de Pau (résidence des rois de Navarre), le jeune Henri est le fils de Jeanne d’Albret, reine de Navarre, et d’Antoine de Bourbon, descendant de Louis IX (Saint Louis). La légende raconte qu’à sa naissance, son grand-père, heureux d’avoir un héritier, lui frotta les lèvres avec de l’ail pour prévenir toute maladie. Le jeune Henri, élevé dans le Béarn, grandit dans le contexte troublé des guerres de Religion. Entre un père catholique et une mère protestante, il changera six fois de confession au cours de sa jeunesse.

    En 1572, il succède à sa mère sur le trône de Navarre. Quelques années plus tard, son statut de prince de sang fait de lui l’héritier de la couronne française. C’est en 1589 qu’il est amené à succéder à son cousin éloigné, Henri III. Mais la Ligue catholique refusant un roi protestant, Henri est contraint de se convertir, acte qui lui aurait valu cette phrase célèbre : « Paris vaut bien une messe » !

    Il est sacré roi de France cinq ans plus tard sous le nom d’Henri IV. Ce sera le premier monarque issu de la dynastie des Bourbon.

    En 1598, le Roi pose un acte majeur dans l’histoire de France : il signe l’Edit de Nantes, qui reconnaît la liberté de culte aux protestants, mettant ainsi fin à des décennies de guerres religieuses.

     

    henri iv

    Surnommé le « Vert Galant »

    Une fois la paix revenue, Henri IV tente de remettre de l’ordre dans le pays et se soucie de la prospérité du royaume. Aidé par son ami et ministre, le Duc de Sully, qui considère « le labourage et le pâturage comme les deux mamelles de la France », il favorise l’agriculture, en souhaitant que tout paysan dispose d’une « poule au pot » chaque dimanche, en fait que chacun puisse manger à sa faim.

    Coureur de jupons, Henri IV laisse également une image de grand séducteur. Surnommé le « Vert Galant » (malgré l’âge, il restait vert et vigoureux) …, il eut deux épouses, la reine Margot et Marie de Médicis, et pas moins de 73 maîtresses, six enfants légitimes (dont le futur Louis XIII), trois légitimés et des dizaines de bâtards.

    En souverain autoritaire, Henri IV était peu apprécié et échappa à une vingtaine de tentatives d’assassinat, avant de succomber sous les coups du catholique François Ravaillac la 14 mai 1610. Ce dernier a-t-il agi seul ou était-il manipulé ? Quatre siècles après l’un des régicides les plus célèbres de l’histoire, le mystère reste entier …

    henri iv

  • * BONNE FETE AUX GRANDS-MAMANS

    Les grands-mères sont à l'honneur en ce 1er dimanche du mois de mars. L'occasion de rendre à celles-ci tout l'amour dont elles nous inondent depuis notre naissance. Créée en 1987 par le groupe Kraft Jacobs Suchard (Grand-mère sait faire un bon café), la fête des Grands-mères n'est pas très populaire, étrange non? En général, on profite de la fête des mères pour leur glisser un petit merci en passant.

     

    dîner de l'UTAN 2010.JPG

     

    Mais ne pensez-vous pas qu'elles méritent plus que ça? Elles ne sont pas éternelles et ce ne sont pas quelques heures (une fois par an) et parfois moins, passées en sa compagnie qui perturberont atrocement votre agenda. Soyez généreux comme elles l'ont été avec vous et profitez de ces moments qui vous sont offerts.

     
    - Vous pouvez bien entendu lui offrir quelques fleurs (en bouquet ou en pot), c'est d'ailleurs un minimum, mais pensez aussi à lui demander si elle ne désire pas autre chose.

    Voilà, vous n'avez plus d'excuses! Ne laissez pas les petits obstacles de la vie quotidienne vous priver de moments précieux d'échange avec vos grand-mères.

     

    IMG-20160818-WA0000.jpg

     

    JOYEUSE  FETE A TOUTES LES GRANDS-MERES

    EN CE DIMANCHE 5 MARS 2017.

    Je pense à mes 9 petits-enfants qui seront éternellement dans mon coeur.

    grandmere9.jpg